Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/httpd/vhosts/vividkultur.ch/httpdocs/wp/wp-includes/cache.php on line 99

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/httpd/vhosts/vividkultur.ch/httpdocs/wp/wp-includes/query.php on line 21

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/httpd/vhosts/vividkultur.ch/httpdocs/wp/wp-includes/theme.php on line 576
vividkultur » mad magazine

Articles taggés avec ‘mad magazine’

Obama. The first 100 minutes.

Mercredi 14 janvier 2009

MAD498

La couverture du numéro #498 de Mad (magazine américain de humour américain, pour ceux qui ne la connaîssent pas) est excellente.

Excellente parce que l’artiste Mark Frederickson a vraiment mis en image ce que l’on pourrait imaginer comme les premiers 100 minutes que Barack Obama a vécu après qu’il a été élu président des USA.

Et ce respectable Monsieur a la tâche dure, cela, on le savait depuis le début, avant même qu’il ne devienne officiellement (si je peux dire), l’élu numéro 1 des américains. Si le nouveau président est important ce n’est pas parce qu’il est black tout simplement. Il est vrai que, Obama représente tout un groupe social composé d’un bon pourcentage des Américains. Ce groupe est aussi une catégorie social, aujourd’hui bien intégrée aux Etas-Unis, mais qui a connu (sans entrer dans les détails) une histoire très difficile. On ne l’a pas vécu de la même façon en Europe. Ok, mais Barack Obama est le premier président noir des USA, ça saute aux yeux même pour quelqun qui ne connaît pas l’histoire. Durant sa campagne, il a été montré par les médias comme un personnage sympatique, il a été présenté au monde comme le messiah de ceux qui n’ont pas toujours été bien vus (surtout il y a un demi siècle), il a suffit de suivre les mouvements populistes et on a adhéré sans réflechir, sans même connaître son programme politique, tout le monde savait qu’il était bien, tout le monde, surtout…les américains, parce que M. Obama porte l’espoir du tant voulu changement

Un point non moins intéressant, me semble-t-il, Obama est extrêmement important pour une autre raison encore : Il est dans un moment de l’histoire dans lequel n’importe quel plan d’action serait décissif. Aujourd’hui, tous les yeux du monde (bons et mauvais) sont possés sur lui. Demain, si tout va bien (ou mal) toutes les têtes (et les doigts) du monde seront aussi tournées sur lui (c’est la prophécie!).

C’est ce qu’on appele un double défit non? Il y a un défit de nature revendicatoire et l’autre, de nature politique, économique, peut être aussi "miraculiste". Deux plans donc, deux plans bien différentes l’un de l’autre…ce genre de deux plans simultanés dont on n’a pas l’habitude.

Il n’y pas de doute, M. Barack Obama est le protagonista d’un sacré moment de l’histoire du monde!

Quoi qu’il en soit, la couverture du Mad dit bien tout ça, je trouve. C’est tout dans les petits détails: On le voit bien M. Barack Obama, stressé et rempli de peur, il pleure, il fume comme une chimenée en plein hiver, entouré des journaux et leurs gros titres sur l’état de l’économie actuel, la référence à l’Iran, le slogan "We believe in CHANGE", et toute la paperasse…puis le Pepto-Bismol, la boîte de Excedril… qui témoignent de cette foi inscrite dans la culture américaine sur the new Over-The-Counter medicine . Mais il a bien une alliance dans le doigt de sa main, M. Obama… car un président américain qui se respecte est aussi homme, époux et père de famille. Le nouvel idéal américain a peut être quelque peu changé de couleur mais pas du tout de sa forme. N’importe qui d’autre à sa place aurait peur, c’est sûr, et peut être que même lui il ne sait pas comment va-t-il se prendre (-pour sauver le monde), mais selon la tradition américaine, je crois que nous avous trouvé notre nouevel héro.

BRR


vividkultur 2014 All Rights Reserved