Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/httpd/vhosts/vividkultur.ch/httpdocs/wp/wp-includes/cache.php on line 99

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/httpd/vhosts/vividkultur.ch/httpdocs/wp/wp-includes/query.php on line 21

Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /home/httpd/vhosts/vividkultur.ch/httpdocs/wp/wp-includes/theme.php on line 576
vividkultur » victorien

Articles taggés avec ‘victorien’

The Lady of Shalott

Lundi 16 avril 2012

“The Lady of Shalott” est une “ballade” Victorienne basée sur la légende Arthurienne, écrite par le poète anglais Alfred, Lord Tennyson (1809 – 1892).

Les premières quatre stanzas du poème décrivent une scène pastorale. Lady of Shallot habite dans un châteu-île situé dans une rivière qui s’écoule vers Camelot, mais on ne sait pas grande chose sur elle.

Les stanzas 5 à 6 décrivent la vie de Lady of Shallot. Elle souffre d’une mystérieuse malédiction et doit continuellement tisser des images sur son métier à tisser sans jamais regarder directement le monde. En fait elle peut uniquement regarder un miroir qui reflète l’extérieur et les gens de Camelot qui passent par son île.


I am half-sick of shadows, said the Lady of Shalott, 1915. John William Waterhouse (1849–1917)

Les images refletées sont décrites comme “les ombres du monde”, une métaphore qui met au clair qu’elles ne sont que des substituts du monde réel qu’elle ne voit pas (”I am half-sick of shadows.”).

Les stanzas neuf à douze décrivent quand Lady of Shallot voit Sir Lancelot passer par son île.
Les sept dernières stanzas parlent de l’effet sur Lady of Shallot après avoir vu Sir Lancelot passer : elle arrête de tisser et s’approche de la fenêtre vers Camelot, en amenant la malédiction.

The Lady of Shalott Looking at Lancelot, John William Waterhouse, 1894

Elle quitte sa tour, trouve un bateau dans lequel elle écrit son nom et se laisse flotter sur la rivière vers Camelot, mais elle meurt avant d’y arriver. Parmi les chevaliers et les ladies qui voient le corps de l’inconnue, il y a Lancelot, qui la trouve charmante.

“Who is this? And what is here?”
And in the lighted palace near
Died the sound of royal cheer;
And they crossed themselves for fear,
All the Knights at Camelot;
But Lancelot mused a little space
He said, “She has a lovely face;
God in his mercy lend her grace,
The Lady of Shalott.”

The Lady of Shalott, based on The Lady of Shalott by Alfred Lord Tennyson, John William Waterhouse, 1888.

Lady of Shallot serait une représentation du dilemme auquel il font face les artistes, écrivains et musiciens : créer quelque chose et célébrer le monde, ou plutôt jouir du monde en y vivant tout simplement.

(source : wikipedia)


vividkultur 2014 All Rights Reserved